Foto

Photographer's Note

Retour sur une superbe rando au pied du Grand Veymont (2341m) en compagnie du photographe à réputation interconstel(rel)ationnelle Alain Herrault.

Sujet du jour les Bouquetins:
Nom scientifique: Capra ibex ibex
Le mâle, appelé bouc, peut peser jusqu’à 115 kg et mesure de 155 à 160 centimètres pour une hauteur au garrot de 67 à 85 cm. Il se reconnaît à ses grandes cornes, qui peuvent mesurer jusqu’à 90 centimètres. A noter qu’elles ne tombent jamais.
La femelle, plus petite que le mâle, répond au nom d’étagne et pèse environ 50 kg. Plus difficile à approcher que le mâle, elle se distingue aussi par ses cornes beaucoup plus courtes (25 cm), très fines et sans bosses.
Habitat. Bien que trapus et massifs, les bouquetins se montrent très agiles sur les rochers et les dalles lisses grâce à des sabots antidérapants. Contrairement au chamois, les bouquetins peuvent écarter les doigts, ce qui leur permet de tenir les prises rocheuses. En revanche, ils évitent les névés, où ils s’enfoncent beaucoup, ainsi que les forêts de basse altitude.
Records. L’adulte peut sauter plus de 6 mètres de longueur et galoper à environ 70 km/h sur terrain plat.
Alimentation. Animal essentiellement diurne, le bouquetin s’active durant deux périodes en été: les premières heures du jour et le soir avant la tombée de la nuit. Le reste du temps, il rumine et se repose. En hiver, il est actif pendant toute la journée. Un grand mâle mange quotidiennement jusqu’à 20 kg d’herbage, ainsi que des arbustes et des lichens. Il recherche le sel, mais boit très peu. La rosée sur les feuilles et l’eau contenue dans les plantes lui suffisent en général.
Cycle de reproduction. Les bouquetins vivent en groupe, dominé par les mâles, généralement les individus de 9 à 12 ans. Ceux-ci s’imposent lors de combats de coups de cornes, qui s’échelonnent toute l’année. Le rut a lieu de début décembre à mi-janvier. La mise bas intervient durant le mois de juin, après 170 jours de gestation. Un seul petit naît à la fois, rarement deux. Son sevrage intervient à la mi-septembre.
Répartition. Apparu il y a près de 30000 ans, le bouquetin abondait jusqu’au XVIe siècle. Mais il a ensuite été trop fortement chassé. Peu méfiant, il faisait une cible de choix. L’espèce a bien failli disparaître. Vers 1820, il n’en restait qu’une petite centaine. Son sauveur fut le roi Victor-Emmanuel II qui le fit protéger dans une réserve privée de chasse du val d’Aoste, en Italie voisine. Cette population du Gran Paradiso permit de repeupler toutes les Alpes. On en dénombre plus de 40000 aujourd’hui.


Canon 350D, 85mm, F5.6, 1/325sec, iso400, 7h43
Léger recadrage latéral + gestion de la luminosité du premier plan + couleurs

A bientôt
Vincent

Riley, alainh, sevy, barni, Didier38, VincentFavre, PierreMorel ha contrassegnato questa nota come utile

Photo Information
Viewed: 2355
Points: 32
Discussions
  • None
Additional Photos by vincent DELIGNY (fryz) Gold Star Critiquer/Silver Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 177 W: 29 N: 251] (1735)
View More Pictures
explore TREKEARTH