Foto

Photographer's Note

Le Canigou est de ces massifs qui jouissent d'un prestige qui mèle la beauté du massif à l'histoire d'un pays et l'identité d'un peuple. Olympe Catalan, le gravir procède autant du pèlerinage que de l'attrait de la Montagne. Il fut longtemps considéré comme la plus haute montagne des Pyrénées, bien qu'en afit l'altitude modèste : 2784 m. Outre la passion, la géographie explique bien ce sentiment. Au nord du massif, la vallée de la têt a creusé un large sillon, qui le sépare du Fenouillède et des corbières, qui dépassent à peine les 1000m. Au sud, C'est le Tech qui, en creusant le Vallespir, le détacha des Albères, qui culminets à 1450m au Roc de France. Dernière avancée de la chaîne Pyrénéenne, il domine toute la plaine du Rousillon, avec à 50kms de là la Méditerranée. Enfin, il est rattaché au reste de la chaine, à l'ouest, par une fine épine dorsale, faite de hauts plateaux comme le Pla Guillem, ou des Esquerdes de Rotja, à peine 2300m, sur presque 15kms. Bref, seul, isolé de tout autre haut sommêt, sa masse imposante est visible de partout, plus haute que tout ce qui l'entoure.

Cette situation géographique en fait de plus un belvedère de tout premier ordre sur la montagne, mais aussi la Mediterrannée. Cependant, sa légende ou son panorama ne sont pas ses seuls attraits. Il possède une flore remarquable, totalement représentative de l'étagement de la végétation en montagne. Il abrite aussi une faune sauvage protégée à forte polulation. Enfin, se nichent à ses pieds les plus remarquables témoignages de l'Art Roman Catalan à Saint MArtin du Canigou, Serrabonne ou Saint Michel de Cuxa, une des premières manifestation de cet art.

Deux sites permettent de pénetrer dans ce sanctuaire. Le plus connu des touristes est Les Cortalets, où l'on trouve un refuge et une hotellerie de montagne. Moins connu, mais incroyablement charmant est le site de Mariailles, à l'ouest, point de départ du parcours le plus intéressant pour gravir le Canigou. La création récente d'un refuge gardé rend ce site encore plus attractif.
En 1285, Pierre II roi de Catalogne d'Aragon, réalise la première ascension du Canigou. Dans une chronique épique, un moine italien du XIIIe siècle, évoque l'arrivée au sommet du monarque qui parle d'un lac d'où surgit un dragon.

rtome, dincmen, isabela_sor ha contrassegnato questa nota come utile

Photo Information
Viewed: 2297
Points: 6
Discussions
  • None
Additional Photos by Jagoda PC (JPC) Gold Star Critiquer/Silver Workshop Editor/Silver Note Writer [C: 66 W: 21 N: 45] (535)
View More Pictures
explore TREKEARTH